Dans les allées du Paddock

Renault souhaite lancer son vrai rythme en France

Renault débarque dans l’Hexagone, dans à peine quelques jours. Étape importante du calendrier, l’usine a tourné vitesse grand V et des évolutions importantes sont prévues.

La France est clairement une étape importante. Ce n’est pas seulement notre Grand Prix National, c’est aussi l’occasion de démontrer des améliorations supplémentaires dans nos compétences.
Cyril Abiteboul
Team principal Renault

Le rendez-vous au Castellet ce week-end est d’une importance capitale chez les Jaunes. Devant son public, Renault doit montrer le meilleur d’elle-même, et pas seulement l’écurie mais aussi les équipes qu’elle motorise. Le début de saison a été plus que difficile. Les pilotes se battaient avec un manque de fiabilité ou de performance. Il est temps pour les Français de revenir dans la partie et ils ont étonné au Canada. Un coup de forme qui pousse le Losange vers l’avant du plateau, que ce soit l’écurie elle-même ou les motorisés (retrouvez tous les détails ici). Il semblerait que l’objectif est clair : les performances canadiennes doivent être une mise en bouche, il faut rester sur cette lancée.

L’objectif en France, c’est de réitérer la forme qu’on avait au Canada. L’année passée, l’équipe avait un bon rythme au Paul Ricard, il y a certainement un bon feeling sur ce circuit.

Daniel Ricciardo

Pilote Renault

D’autant plus que le rendez-vous se fait devant la foule nationale. Pour ce faire, Renault promet une grosse évolution de la RS19, un travail sur le châssis notamment, pour le meeting français. Le but est de faire progresser la voiture tant en qualifications qu’en course. Seraient-ils capables d’aller chercher les top teams ? Impatient, Hulkenberg espère que ces évolutions apporteront un regain de forme supplémentaire pour réduire l’écart.

Les top teams sont encore bien devant. Même si on a réussi à battre une Red Bull au rythme et au mérite. C’est bon à voir.
Nico Hulkenberg
Pilote Renault
Nous aurons quelques évolutions, ce qui devrait marquer le début d’une tendance de notre vrai rythme. Les choses avancent bien. À mesure que la voiture s’améliore, ma confiance en moi grandit également. C’est ainsi que je peux me perfectionner.
Daniel Ricciardo
Pilote Renault

Autre point sur lequel Renault souhaite travailler, c’est sur le côté opérationnel, et surtout, l’optimiser. Optimiste, Hulkenberg ne s’en cache pas, Renault progresse et il y croit.

Je pense que c’est réaliste. Jusqu’ici, l’ensemble est régulier et fonctionne partout. Nous n’avons pas eu les résultats dû à des erreurs, des soucis ou des problèmes techniques. C’est ce qui me rend si optimiste.
Nico Hulkenberg
Pilote Renault

Il faut se dire aussi qu’il est temps que les Jaunes soient dans le coup. À leur arrivée, en 2016, Cyril Abiteboul a demandé de laisser cinq ans à Renault pour se développer et attendre des résultats vraiment concluants. Nous sommes donc l’avant dernière saison avant le sursis et l’horloge tourne ! Actuellement en cinquième place au championnat, Renault possède un retard que de deux petits points pour dérober la quatrième place actuellement occupée par McLaren. Rendez-vous ce week-end au Paul Ricard pour espérer voir Renault confirmer ses promesses.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :