Haas au Grand Prix de Hongrie © AutoHebdo
Dans les allées du Paddock

Haas : un point qui résonne comme une victoire

Après deux courses en Autriche sur le tracé de Spielberg, la Formule 1 a enfin changé de décor pour la troisième manche de la saison. Place donc au tourniquet du Hungaroring pour continuer le championnat, et cette manche nous a réservé peu de surprises. Lewis Hamilton a ridiculisé la concurrence, Max Verstappen a empêché un doublé… et Haas a marqué son premier point de la saison ! Il aura fallu un peu de chance pour que l’écurie américaine réussisse un tel résultat…

On peut le dire sans crainte : Haas est dans la tourmente depuis l’an dernier. Entre le feuilleton Rich Energy, les accrochages en piste et des résultats absents, l’année 2018 semble déjà bien loin pour les monoplaces américaines. Il suffit de regarder la saison 2 de Drive to Survive pour comprendre l’exaspération de Günther Steiner, avec notamment l’épisode du Canada. Et rien ne va en s’arrangeant puisque le moteur Ferrari est une véritable usine à gaz…

Les Haas perdent ainsi 0,6 secondes au tour par rapport à 2019 et se retrouvent en queue de peloton. Elles se battent désormais contre des Alfa Romeo encore plus lentes (plus d’une seconde au tour de perdue en un an !), et des Williams en regain de forme. On parle là d’une écurie qui avait fini cinquième du championnat 2018, et qui désormais traîne sa misère en queue de peloton…

Les deux premiers Grand Prix en Autriche ont été assez compliqués pour les hommes de Gene Haas. Aucune voiture n’a vu l’arrivée en Autriche à cause de freins défaillants, et en Styrie les monoplaces américaines ont terminé 12ème et 13ème, juste derrière Räikkönen. Les qualifications en Hongrie soulignent elles les progrès des Williams, qui passent toutes deux en Q2 alors que les Haas sont 16ème et 18ème ! Preuve de l’écart avec les Mercedes, Hamilton signera le meilleur tour en course en 1.16.627, à seulement 0,220 secondes du temps de Grosjean en qualifications.

Départ du Grand Prix de Hongrie 2020 et les Haas démarrent en fond de grille
Départ du Grand Prix de Hongrie 2020 et les Haas démarrent en fond de grille

Toutefois, il a plu sur le Hungaroring et la piste est détrempée au moment du départ. Tout le monde choisit de partir en intermédiaires, sauf Magnussen qui tente le pari des pneus pluie ! Or il ne tombe plus une goutte sur la piste, à tel point qu’elle semble praticable en slicks. Plusieurs pilotes dont notamment Daniil Kvyat demandent à rentrer pour changer de pneus avant le départ, mais seules les Haas le font sur ordre de l’écurie. Ce détail aura son importance plus tard.

Les Haas se retrouvent donc en queue de peloton mais avec des pneus medium, et leur pari s’avère rapidement gagnant : après six tours, Magnussen est troisième devant Grosjean ! Seuls Hamilton et Verstappen devancent les deux Haas, qui se retrouvent aux avant-postes à la surprise générale. La question est désormais de savoir combien de temps elles vont y rester.

Logiquement, les deux pilotes se font d’abord dépasser par Bottas puis Stroll, mais restent un long moment P5 et P6. Une scène assez insolite puisqu’ils restent devant les Ferrari et Albon ! Cependant, au fur et à mesure que la course avance la logique reprend plus ou moins ses droits. Alors que Grosjean perd pied et chute au classement, Magnussen parvient à se maintenir dans la zone des points.

Magnussen se maintient dans les points lors du Grand Prix de Hongrie 2020
Magnussen se maintient dans les points lors du Grand Prix de Hongrie 2020

Après le deuxième arrêt général, que beaucoup ont retardé à cause de la pluie qui a finalement joué les Arlésiennes, Magnussen s’est retrouvé en neuvième position, alors que Grosjean lui naviguait bien au-delà du top 10. Mais le Danois allait faire fort : non content de s’accrocher à ses deux points, il distançait Charles Leclerc pourtant dans une Ferrari ! Hors du rythme à la suite d’un pari raté de la Scuderia, il contenait Carlos Sainz à grand-peine et concédait plus de 12 secondes de retard sur la Haas. Quand on dit que cette SF-1000 est un ratage total…

Grâce à l’effet bouchon causé par Leclerc, Magnussen termine neuvième malgré le bel effort final de Sainz pour le rattraper. Quant à Grosjean, il termine seulement 15ème après avoir perdu tout adhérence avec son dernier train de pneus. Cependant, l’écurie se retrouve sous investigation des commissaires après la course. En effet, la décision de rentrer aux stands à la fin du tour de formation pour changer de pneus a été prise par l’écurie et non par les pilotes, ce qui n’est pas autorisé. Bilan : les deux pilotes sont pénalisés de 10 secondes, mais Magnussen sauve malgré tout le point de la 10ème place, devant Leclerc qui aura réalisé une course pour le moins chaotique…

Au vu des performances des Haas depuis le début de saison, ce résultat résulte presque d’un miracle. La stratégie de rentrer dès le tour de formation pour mettre des gommes médiums s’est avérée payante sur une piste séchante, qui n’a pas revu de pluie ensuite. Du reste, le rythme de course de Magnussen s’est révélé plus que correct, puisqu’il a pu sauver une place dans les points. Le plus marquant reste sa performance face à Leclerc, qu’il a distancé à la régulière au point d’en sauver sa 10ème place malgré 10 secondes de pénalité. Grosjean lui n’a pu profiter de la même réussite et doit finalement se contenter de la 16ème place après avoir été pénalisé lui aussi. Quoi qu’il en soit, il faudra de nouveau un sacré cataclysme en piste pour espérer revoir les Haas aussi haut dans la hiérarchie.

Avatar

Né avec le rêve de rejoindre Schumacher, Senna ou encore Prost au firmament de la Formule 1, aujourd'hui j'essaie de raconter leur histoire, ainsi que celle de tous les pilotes et de toutes les écuries qui ont fait, font et feront la légende d'un des plus beaux sports du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :