Au volant des courses,  Formule 1

GP du Portugal : Alpine, enfin au niveau du top 6 ?

Autant le dire de suite, ce Grand Prix du Portugal fut loin de l’agitation des courses précédentes. Hamilton s’est (encore) imposé devant Verstappen et Bottas, donc pour le suspense on repassera plus tard. Malgré tout, une équipe semble enfin sortir la tête de l’eau après deux premières courses assez poussives. Les Alpine A521, Ocon en tête, semblent enfin montrer les crocs et monter leur niveau de jeu pour aller jouer à l’avant du milieu de peloton.

Alpine était parmi les déceptions du début de saison. Le rebranding de Renault conjugué à l’éviction de Cyril Abiteboul, remplacé par Davide Brivio, semblait avoir quelque peu ébranlé la structure française. La firme au losange restait sur une saison 2020 plutôt réussie, avec un Daniel Ricciardo en grande forme, auteur de deux podiums et d’autant de tatouages pour Abiteboul. Ocon y était aussi allé de son podium à Sakhir, second entre Pérez et Stroll, le meilleur résultat d’une Renault depuis 10 ans et Kubica en Australie.

Seulement voilà, les Alpine ont été plutôt à la peine en début de saison. Esteban Ocon se voyait éliminé en Q1 alors que Fernando Alonso parvenait en Q3 à Bahreïn. La course elle virait à la catastrophe, avec le Français seulement 13ème alors que l’Espagnol abandonnait sur problème mécanique. Un emballage de sandwich s’était bloqué dans ses écopes de freins, les endommageant au point de devoir retirer la voiture… Les progrès ont cependant commencé à Imola. Ocon se hisse en Q3 alors qu’Alonso échoue en 15ème position, mais les deux voitures finissent la course dans les points, grâce notamment à la pénalité absurde subie par Kimi Räikkönen. Ocon se classe neuvième devant son coéquipier, leurs premiers points de la saison.

The 2nd ever #PortugueseGP in Portimão is back, with its signature rollercoaster ride. [STAT-HUB] powered by @microsoft, brings invaluable insight into the data that drives our decisions at this rewarding but challenging track. Click on https://t.co/RUtWW2O6Bi for more.#STATHUB pic.twitter.com/KaoTHkQNIH

— Alpine F1 Team (@AlpineF1Team) April 29, 2021

Toutefois le circuit de Portimao semble sourire aux monoplaces bleues. Rapides aux essais, elles se hissent à plusieurs reprises dans le top 6 à la surprise générale, à distance respectable cependant du top 4 composé des Red Bull et des Mercedes. Ocon est le seul des deux à confirmer en qualifications. Alonso échoue au 13ème rang en Q2, devancé notamment par un incroyable George Russell, qui lui passe à 57 millièmes de se qualifier pour la Q3. Le Français signe sa meilleure qualification de la saison avec une superbe sixième place, à seulement trois millièmes de Carlos Sainz !

Tous les espoirs sont de mise pour la course, même si au départ Ocon doit baisser pavillon face à Norris pour la sixième place malgré une belle résistance. Toutefois, Räikkönen tergiverse derrière et percute Giovinazzi, plie son aileron avant et abandonne dès le premier tour, occasionnant la sortie de la voiture de sécurité. A la relance, Hamilton est surpris et se fait doubler par Verstappen, alors qu’Ocon subit la loi de Sainz et se retrouve huitième. Alonso lui dépasse un Russell en perdition, à des années-lumière du niveau de performance entrevu en qualifications.

#PortugueseGP Quali 🏁 pic.twitter.com/1FOAsXr9os

— Alpine F1 Team (@AlpineF1Team) May 1, 2021

Si les deux Alpine sont sur une stratégie à un seul arrêt, Ocon est en gommes tendres, conséquence de son passage en Q3, alors qu’Alonso a lui choisi les gommes medium. En piste, la situation évolue peu, le Français reste solidement installé en huitième position alors que l’Espagnol est lui treizième derrière Giovinazzi, comme en qualifications. Ocon s’arrête ainsi dans le 22ème tour pour son seul arrêt, et repart quatorzième derrière les Williams, ce qui en soi n’est pas une excellente opération. Alonso lui remonte tranquillement au fil des arrêts de ses adversaires, et pointe en sixième position dans le 26ème tour derrière Ricciardo, qui est sur la même stratégie. Qualifié seulement 16ème, l’Australien essaie de sauver ce qui peut l’être.

Vers la mi-course, c’est un duel franco-français qui s’annonce entre Gasly et Ocon, avec le pilote Alpine qui remonte sur l’AlphaTauri. Et quand on sait que les deux pilotes ne s’apprécient guère… C’est finalement le Normand qui doit s’avouer vaincu dans le 34ème tour, doublé par Ocon dans le premier virage. Merci le DRS d’offrir quelques dépassements… Alonso lui continue son bonhomme de chemin avant de s’arrêter dans le 42ème tour pour mettre des gommes dures pour la fin de course. Il repart onzième, derrière Gasly et Ocon qui lui aussi est en pneus durs. La fin de course est favorable aux monoplaces françaises. Ocon double Ricciardo, victime d’un mauvais arrêt, et Sainz pour conquérir une septième place qu’il ne lâchera plus jusqu’à la ligne. Sainz et Ricciardo seront aussi victimes d’Alonso, qui ajoute également Gasly à son tableau de chasse pour terminer à une belle huitième position.

LAP 44/66

Ocon sneaks through past Sainz to take P7 🙌#PortugueseGP 🇵🇹 #F1 pic.twitter.com/nb6E4BpOXW

— Formula 1 (@F1) May 2, 2021

Devant, la course a été ennuyeuse au possible. Si Bottas a fait illusion à la relance en piégeant un peu Hamilton, il aura suffi de quelques tours pour que tout rentre dans l’ordre. Le Finlandais a ainsi mené une vingtaine de tours avant de laisser place à son coéquipier britannique, qui ne laissera la tête qu’une dizaine de tours à Sergio Pérez. Piégé au départ, le Mexicain se retrouve dans cette position grâce à une stratégie décalée, avant de tenter de conquérir le record du tour en fin de course. Bottas et Verstappen font de même en toute fin de course, et une fois de plus les track limits vont punir le Hollandais. Dépossédé de la pole position à cause d’elles, il voit également son meilleur tour en course annulé…

Derrière ce podium Hamilton-Verstappen-Bottas tout sauf surprenant, les Alpine ont démontré que le tracé de Portimao leur convenait mieux que Sakhir ou Imola. Performantes tout au long du week-end, elles ont ramené dix points précieux, qui lui permettent de prendre la cinquième place du classement constructeurs. Ocon est lui seulement neuvième du classement pilotes, Alonso onzième à égalité de points avec Stroll. Toutefois, les A521 ont montré de sérieux progrès, de quoi espérer jouer avec les Ferrari et les McLaren dans les Grands Prix à venir ? Affaire à suivre…

Avatar

Né avec le rêve de rejoindre Schumacher, Senna ou encore Prost au firmament de la Formule 1, aujourd'hui j'essaie de raconter leur histoire, ainsi que celle de tous les pilotes et de toutes les écuries qui ont fait, font et feront la légende d'un des plus beaux sports du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :