Dans les allées du Paddock

Les livrées historiques : Williams Grand Prix Engineering


À l’heure des présentations 2019, F1nal Lap vous propose un petit voyage dans le temps. Lors des exhibitions des voitures pour la saison prochaine, revivez la première livrée des écuries.

L’avant Williams voit le jour en 1966. Frank Williams aligne plusieurs voitures sous le nom de Frank Williams Racing Cars Ltd. Les faibles résultats en piste le poussent à se reconvertir en constructeur à part entière en 1972. Il s’associe avec diverses marques durant trois années et qui feront changer le nom de l’écurie à chaque nouveau contrat. C’est en 1975 que les châssis sont pour la première fois baptisés du nom si célèbre “Williams”. Pourtant, elle n’est pas encore la prémisse de l’écurie actuelle.

Wolf Williams FW05

Le problème récurrent des nouvelles écuries, ce sont les budgets. Williams cherche la stabilité mais les moyens financiers étant faibles, le team multiplie les divers contrats l’obligeant à se soumettre à certaines obligations. Jeune constructeur, Frank Williams veut que son projet survive. Il s’associe alors en 1976 avec un milliardaire austro-canadien, Walter Wolf, qui a fait son succès en tant que fournisseur en matériel de forage pétrolier. La nouvelle écurie Wolf-Williams ne survit qu’une saison, le milliardaire rachète le team au bout d’une saison et pousse Frank Williams vers la porte de sortie, pour bâtir Walter Wolf Racing.

Williams Grand Prix Engineering


Malgré tout, Frank Williams s’accroche à son idée et il lui en faut plus pour jeter l’éponge. En 1977, il s’associe avec Patrick Head, un ingénieur britannique. Ensemble, les deux hommes créent Williams Grand Prix Engineering, l’écurie qui va perpétuer sa tradition jusqu’à aujourd’hui pour arriver à ROKit Williams Racing.


Les débuts sont difficiles. Par manque de temps en 1977, Williams doit aligner rapidement une March 761 de la saison précédente. Le team prépare la saison 1978 et se lance définitivement cette année-là. Comme une réponse à toutes les mauvaises langues et au parcours chaotique, Clay Regazzoni signe une magnifique victoire sur les terres de l’écurie en 1979. La machine est lancée!



Depuis, elle accumule 114 victoires et a vu passer derrière son volant de grand pilotes tels que Keke Rosberg. Malgré son arrivée tardive dans l’histoire de la F1 si on devait comparer à Ferrari, Williams a déjoué tous les plans et réussit à se positionner comme la deuxième meilleur écurie de tous les temps. Après un gros passage à vide, pour cette saison 2019, Williams s’allie avec ROKit (à lire ici) avec l’espoir d’une nouvelle ère qui renoue avec la performance.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :