Dans les allées du Paddock

Les 24 heures folles de Nico Hulkenberg

L’annonce d’un Sergio Pérez positif au coronavirus a eu l’effet d’une bombe sur la vie de Nico Hulkenberg, et ce en moins de 24 heures. Le pilote Allemand a tout abandonné pour se retrouver à piloter pour Racing Point en urgence. Retour sur une journée de folie.

Qualifier Nico Hulkenberg comme spécialiste des 24 Heures, c’est réellement le prendre au pied de la lettre ! Dès que les doutes se sont posés sur la santé de Sergio Pérez, l’Allemand a vécu une journée à du 300km/h. Une course contre la montre avec l’espoir d’une chance unique d’ouvrir la porte sur un retour en Formule 1.

Jeudi 31 juillet 2020

16h. Un test non-concluant pour Pérez. Le Mexicain est placé en isolement dans l’attente d’un second résultat. Du côté de chez Racing Point même si l’espoir repose sur un résultat négatif, les Roses se préparent également au pire. Et le pire, ce serait un Checo positif et donc forfait pour le Grand Prix. Il faut lui trouver un remplaçant. Otmar Szafnauer décide de réunir son équipe et de passer en revue les potentiels candidats. En accord avec Mercedes, les premières idées se tournent vers Stoffel Vandoorne et Esteban Gutiérrez, tous deux pilotes de réserve chez l’écurie étoilée. Mais le Belge est retenu par ses obligations en Formula E à Berlin (six courses en neuf jours pour clôturer la saison 2019-2020) tandis qu’Esteban Gutiérrez, habitant à Londres de surcroît, devient un candidat sérieux. Cependant, le Mexicain, faute de temps suffisant en piste lors des essais, n’a plus de Super Licence, encore une des particularités bizarres de la F1. Après discussion, le choix se porte vers Nico Hulkenberg et s’avère judicieux : le pilote a roulé pour Force India pendant quatre saisons, il connait la structure sur le bout des doigts et il roulait en F1 il y a encore huit d’ici. Otmar Szafnauer dégaine son téléphone et passe un coup de fil à l’Allemand dans les eaux de 16h30.

19h30. Hulkenberg atterrit à Birmingham. Nico a dû renoncer à la Formule 1 de force après que son contrat ne soit pas reconduit chez Renault la saison dernière. Alors, lorsqu’il reçoit l’appel d’Otmar Szafnauer, il n’hésite pas. Même s’il venait d’atterrir en Allemagne pour une interview sur RTL ainsi que des essais en GT4 sur le Nürburgring, il rebrousse chemin, fait un saut chez lui pour attrapper quelques affaires et reprend l’avion, direction l’Angleterre. Il se rend à l’usine de Racing Point où il passe un premier test PCR, négatif. Entre temps, l’annonce tombe, Pérez est positif au coronavirus, Nico est certain de devoir remplacer le pilote mexicain. Il part mouler son baquet jusque 2h du matin. Ensuite, il va se reposer.

Vendredi 1e août 2020

8h. Nico Hulkenberg est officiellement remplaçant chez les Roses. L’Allemand saute dans le simulateur pour un petit rafraîchissement de mémoire et passe en revue toutes les procédures de la monoplace et se forme au pilotage de cette dernière pendant près d’une heure.

9h. Le deuxième test au coronavirus de Nico Hulkenberg est négatif. Cette fois, les feux sont complètement au vert pour le remplacement de Checo. Hulkenberg est testé négatif, le résultat tombe de justesse avant la séance d’essais libres, il est donc prêt à sauter dans le baquet.

11h. Nico Hulkenberg est au volant de la Racing Point. Arrivé au pas de course dans le Paddock, l’Allemand enfile la combinaison de son collègue de quelques jours, Lance Stroll. Il est finalement assis, dans son baquet fraîchement moulé au volant de la Racing Point pour se tester à la première séance d’essais libres. Il signe le 9e temps.

15h. Nico Hulkenberg n’a rien perdu de son pilotage. Après une première séance satisfaisante, malgré les efforts physiques et les forces G déjà encaissés, le pilote allemand remonte dans son baquet et signe un 7e temps en deuxième séance d’essais libres.

Ce sont 24 heures de folies qu’a vécu Nico Hulkenberg. Le pilote Allemand travaille dur pour assurer son retour en F1 et il pourrait s’agir d’une sacré chance qui s’offre à la lui. Il se peut même que la chance soit double puisque les mesures gouvernementales britanniques ne sont pas très claires et il n’est pas certain que Pérez reprenne le volant pour le 70e anniversaire de la Formule 1, disputé à nouveau à Silverstone. En effet, il n’est pas encore clair quant à savoir si le Mexicain devra rester en quarantaine 7 ou 10 jours. Quoi qu’il en soit, pour reprendre le volant, il devra présenter un test négatif au Covid-19.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :