Dans les allées du Paddock

Grand Prix d’Autriche : jardin de Red Bull, chasse gardée de Mercedes

Présent pour la première fois en championnat du monde en 1964, le Grand Prix d’Autriche n’est pas pour autant l’un des principaux du calendrier. Revenue en 2014, la Formule 1 vient courir dans le pays pour la 32ème fois. Retour donc sur un Grand Prix qui a connu des courses plutôt mouvementées.

Le championnat du monde 1964 voit la première apparition du Grand Prix d’Autriche, dans des conditions assez… particulières. Organisé sur l’aérodrome de Zeltweg, il s’agit du septième Grand Prix de la saison, et peut s’avérer décisif dans la course au titre entre Hill, Clark et Surtees. Le tracé, en forme de “L” inversé, est simpliste au possible. La piste est composée de dalles en béton, dont l’espacement entre elles provoque un déluge de casses mécaniques. Surtees, Clark, Hill, Gurney, tous les cadors abandonnent, tant et si bien que c’est Lorenzo Bandini qui s’impose, devant Richie Ginter. Bob Anderson termine troisième… mais à trois tours !

Bien évidemment, la CSI refuse de revoir un Grand Prix pareil. Il faut attendre 1970 pour revoir l’Autriche au programme de la F1. Ce sera le second et dernier Grand Prix à domicile pour Jochen Rindt, qui sera contraint à l’abandon sur casse moteur. De leur côté, les Ferrari signent un superbe doublé: Ickx s’impose devant Regazzoni. Un nouveau tracé a donc été construit: ce circuit de l’Österreichring sera présent au calendrier pendant 18 saisons, jusqu’en 1987. Ce sera le dernier Grand Prix sur le tracé original, la faute à des standards de sécurité auxquels le circuit ne saura se conformer.

Le Grand Prix revient de nouveau 10 ans plus tard, en tant que 14ème manche du championnat du monde 1997. Transformé par Hermann Tilke, adieu les courbes rapides négociées à fond de quatrième, et bonjour la fadeur des circuits modernes. Le tracé originellement construit à flanc de montagne perdait toute sa sélectivité ainsi qu’une grande partie de son charme. L’A1 Ring, construit sur l’ancien Österreichring, accueille ainsi la F1 de 1997 à 2003.

Partiellement détruit puis reconstruit à l’identique, le Red Bull Ring, renommé ainsi à la suite du rachat du circuit par Red Bull, revient de nouveau dans le championnat F1 en 2014.
Théâtre de courses généralement assez animées, qu’en sera-t-il ce week-end ?

Revivez les moments forts du Grand Prix d'Autriche

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :