Dans les allées du Paddock,  Formule 1,  Formule E

GIOVINAZZI | L’Italien s’engage en Formula E avec Dragon

Antonio Giovinazzi, tout juste remplacé par le Chinois Guanyu Zhou chez Alfa Romeo pour 2022, trouve son refuge en Formule E. L’Italien disputera la saison 2021-22 au sein de l’équipe Dragon/Penske Autosport.

Ni une, ni deux, à peine annoncé sans baquet en F1 pour 2022, Antonio Giovinazzi a déjà trouvé une solution pour la suite de sa carrière. L’Italien disputera la saison 2021-2022 en Formule E avec Dragon/Penske Autosport aux cotés de Sergio Sette Câmara. Ce dernier pourra lui faire part de son expérience puisqu’il est ancien pensionnaire de la Formule 2 et pilote Dragon depuis la fin de la saison 2019-20.

« Dès qu’il a été annoncé que je ne serais pas en Formule 1 l’an prochain, j’ai décidé de participer au Championnat du monde de Formule E, explique le pilote italien, c‘est une catégorie que j’ai toujours suivie, je suis ravi de rejoindre Dragon/Penske Autosport dans la discipline entièrement électrique où j’avais eu des tests il y a trois ans. »

Il ajoute : « Je veux remercier Jay Penske, qui a immédiatement montré un grand intérêt pour moi. J’ai hâte de tester ma nouvelle monoplace électrique à Valence à la fin du mois. Une année fantastique nous attend et je ferai mon maximum pour aider l’équipe à réussir ! »

Et le propriétaire de l’écurie a lui aussi régi : « Antonio fait partie des pilotes les plus talentueux au monde, je suis très fier de l’avoir à bord. Avec Antonio et Sergio, nous avons désormais la chance d’avoir l’une des meilleures paires du championnat. »

Dragon n’a connu qu’une deuxième place dans le classement général lors de la première édition du championnat de Formule E. L’équipe n’est jamais parvenue à égaler ou améliorer sa performance depuis . L’écurie américaine a terminé la dernière saison à la onzième place.

À noter tout de même que ce nouveau défi de Giovinazzi ne devrait pas rompre les liens qui l’unissent à Ferrari. L’Italien devrait continuer son travail de réserviste de réserviste lors des Grands Prix de la saison 2022, puisque ce dernier n’entre pas en conflit avec le calendrier de la Formule E.

Une union qui pourrait aussi lui ouvrir les portes de l’Endurance puisque le Cheval Cabré met en place un programme en Hypercar qui débuterait en 2023.

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :