Dans les allées du Paddock,  Formule 1

Albon fait preuve de maturité mentalement et sur la piste

C’était l’un des pilotes les plus attendus dans le Paddock spadois : Alexander Albon. Fier remplaçant chez Red Bull du malheureux Gasly évincé, le jeune pilote a dû faire face aux critiques pointant du doigt sa faible expérience en F1. Et pourtant, c’est un Albon faisant preuve d’une maturité impressionnante qu’on a pu rencontrer dans le Paddock. Et il l’a appliquée également en piste.

Sans jeux de mots, tout le monde l’attend au tournant ce petit Albon ! Il suffisait de voir la horde de médias qui l’entouraient à chaque apparition. Il y a neuf mois, le jeune Thaï n’était même pas certain d’assurer un baquet en F1 et voilà qu’un meeting dans le bureau du Dr Marko le propulse sur l’avant de la scène. On peut imaginer l’excitation que ça doit représenter mais également la pression intense qui doit régner, à laquelle s’ajoutent les médias craignant de voir un Albon écrasé par l’Unleached Lion qu’est Verstappen. « Je ne me préoccupe pas trop de Verstappen pour l’instant. Je souhaite me concentrer sur moi-même. Je sais que j’arrive ici quelque peu inexpérimenté. Je le sais. Et l’équipe le sait aussi. Donc, nous recommencerons tout du début : comprendre comment chacun travaille et comprendre la voiture. »

En effet, arriver à la mi-saison rendra la tâche difficile pour Alex et l’équipe. Il faut tout apprendre et saisir le train en marche, s’adapter à une voiture et un fonctionnement auquel on n’a pas encore pu faire face. Avec humour, Albon souligne que « les voitures sont différentes mais au final, elles ont quatre roues ! » Le sympathique pilote n’éprouve pourtant pas de nervosité particulière face à cette situation.

Ce sentiment de ne pas se sentir prêt, je le ressentais beaucoup plus en février lorsque je n’avais pas encore piloté que maintenant. Ce type d’anxiété ou de stress à se demander ‘comment ça va se passer ?’, je les ai déjà surmontés en janvier. Je vois cela plutôt comme une opportunité. Je ne doute pas de moi-même. Il faut être le plus confiant possible, il n’y a pas de place au doute. Je n’ai fait que six mois en F1, il y a donc évidemment des choses à améliorer et ça, je le sais. Lorsque je regarde sur ce que j’ai fait à Melbourne et aujourd’hui, j’ai évolué en tant que pilote et je sais que ce progrès ne fera que continuer.
Alexander Albon

Il est venu à Spa avec les objectifs humbles. « Je veux juste voir comment le week-end va se dérouler. De toute façon, nous allons démarrer depuis l’arrière. Il faut y aller pas-à-pas. Évidemment, c’est un nouvel environnement, je dois apprendre comment l’équipe travaille, comment se comporte la voiture et aussi écouter Max pour voir comment il communique avec l’écurie et apprendre de ça. »

Présentant une humilité et une maturité presque déroutantes, le jeune Thaï aura une certaine pression en moins puisque quoi qu’il arrive, il devra démarrer depuis la dernière ligne suite à une pénalité moteur. Et pourtant, en piste, Albon n’en tient pas rigueur et dès la première session d’essais libres, il signe un temps dans les échappements de son coéquipier à une quatrième place très satisfaisante. La seconde session l’a vu se classer 10e. Alex montre d’ores et déjà qu’il en veut et ça ne peut que nous réjouir d’assister à sa première course avec Red Bull sur l’un des plus beaux circuits du monde !

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Un commentaire

  • Avatar

    Yann Le Clère

    Alexander Albon, depuis le début de saison il est impressionnant et ça confirme ce que disais Charles Leclerc en F2 au sujet du pilote Thaïlandais  » si il y a bien pilote sur le plateau de f2 qui mérite une place en f1 c’est bien lui  » depuis le début de saison il tente de faire tout ce qu’il peut avec Toro rosso, j’ai hâte de voir ce qu’il va faire avec Red Bull pour le reste de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :