Au volant des courses

Grand Prix de Hongrie – Hamilton, le bon retour aux sources

Hamilton s’offre une balade de santé revigorante dans les virages hongrois. Hat-trick dans la poche, le Britannique remporte magistralement son huitième Grand Prix de Hongrie, devant Verstappen et Bottas, et reprend la tête du championnat.

Il ne serait pas exagéré de prétendre que le Hungaroring sourit à Hamilton. Sa première victoire pour Mercedes a été célébrée sur le podium hongrois et le voilà, huit victoires plus tard, à égaler le record d’un certain Michael Schumacher en nombre de succès sur un même circuit. Ni Bottas, ni Verstappen n’ont eu la moindre occasion de le menacer.

Et pourtant, les débuts ont été difficiles pour le Finlandais et le Hollandais. Verstappen réussit à planter sa Red Bull dans le mur durant les tours de mise en route et abime son museau. C’est grâce au travail formidable réalisé par ses mécaniciens, directement sur la grille quelques instants avant le départ, qui lui permet de prendre le départ. Lorsque les feux s’éteignent, c’est au tour de Valtteri Bottas de se louper. Craignant de réaliser un faux-départ, le pilote Mercedes hésite au démarrage. Cette demi-seconde lui est fatale : en à peine quelques mètres. Vettel, Leclerc, Verstappen et Stroll n’en demandent pas leur reste et relèguent le Finlandais à la sixième place.

Les premières minutes du Grand Prix de Hongrie se font sur piste humide mais qui commence à sécher rapidement et le bal des arrêts au stand est  lancé au bout du deuxième tour. Les monoplaces, majoritairement parties en intermédiaires, chaussent les pneus adaptés. Un incident anime ces arrêts : après sont pit stop, Latifi rejoint la pit lane et touche Sainz qui y était déjà engagé. Le pneu arrière gauche de Latifi ne tient pas le coup, et après une légère sortie, il doit repasser par la voie des stands et écope d’une pénalité de cinq secondes pour un unsafe release.

Bottas loupe son départ au Grand Prix de Hongrie 2020

Pendant ce temps, Hamilton prend une avance considérable sur Verstappen, devançant Magnussen, Grosjean, Stroll et Leclerc. Bottas referme la marche à une septième position douloureuse et entame une remontée. En dix tours, il pointe déjà à la quatrième place et après un pit stop, il récupère la dernière marche du podium et enchaine les tours les plus rapides. 

Les conditions de piste sont difficiles et les pilotes souffrent : les pneus mediums avant-gauche se montrent fort capricieux. Hamilton, Vettel, Stroll ou encore Verstappen, tous se plaignent de difficultés à maitriser leurs gommes. Particulièrement Leclerc, le pilote Ferrari a du mal à tirer le meilleur de sa monoplace. Hors du top 10, il enchaine les messages radios et il ne parvient pas à dompter son Cheval Cabré, on sent que le moral n’y est plus.

Bottas, décidé à récupérer son dû, a la seconde place de Verstappen dans le viseur et se donne les moyens d’atteindre ses objectifs. Au 50e tour sur les 70, Mercedes met une stratégie en place et rappelle son pilote finlandais. Les calculs sont faits : Bottas a suffisamment de temps pour changer de pneus sans être menacé par Stroll et aura la possibilité de revenir sur Verstappen en fin de course. Il peut donc encore espérer le doublé. ²Il se lance dans une course-poursuite digne de ce nom en gagnant deux secondes au tour.

Hamilton domine le Grand Prix de Hongrie 2020

Alors que le peloton se bagarre à l’arrière, Hamilton a tellement d’avance sur ses concurrents qu’il a la possibilité d’effectuer d’un ultime arrêt au 67e tour, chausser des pneus tendres et aller chercher le point du meilleur tour sans pour autant être menacé par Verstappen, à plus de 27 secondes du leader. Impérial, Hamilton s’impose en Hongrie. Il assied encore plus sa domination au Hungaroring : il termine une course avec seulement quatre voitures dans le même tour, une huitième victoire sur ce tracé et un nouveau record de piste. Quant à son coéquipier, Bottas tente le tout pour le tout, rattrape Verstappen, élu pilote du jour, mais il lui manque un tour ou deux pour passer le pilote Red Bull.

Du côté des Ferrari, une seule voiture franchit la ligne dans les points et c’est celle de Vettel qui signe une sixième place. Leclerc, après avoir souffert avec sa monoplace et malgré tout, flirté avec le fond du top 10, il se fait écarter de tout espoir de marquer des points par Sainz au 61e tour.

Au terme de cette troisième course de la saison, Hamilton reprend la tête du championnat et les deux monoplace étoilées sur le podium confirment la domination de Mercedes dans le championnat des constructeurs. McLaren cède sa deuxième place à Red Bull, à égalité à 40 points avec Racing Point qui occupe la quatrième place au championnat. Après une semaine de répit, les motorhomes pourront se déplacer vers l’Angleterre pour disputer deux manches à Silverstone.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :