Le coin des découvertes

Spa Summer Classic 2019 : Crosslé, une histoire nord-irlandaise

Inconnu de certains passionnés de course automobile, ce nom a pourtant connu le succès dans les formules de promotion aux mains de pilotes tels que Nigel Mansell, John Watson ou encore Eddie Irvine. C’est à l’occasion du Spa Summer Classic que j’ai pu découvrir cette marque ainsi que son histoire.

En me promenant ce dimanche matin dans la pitlane, je découvre plusieurs barquettes qui ne diffèrent que par leur livrée, mais qui me sont complètement inconnues. Leur nom ne m’aide guère à les reconnaître : Crosslé. C’est ainsi que je rencontre Eamonn Ledwige, le seul Irlandais à courir sur l’une des neuf barquettes engagées ce week-end, qui raconte l’histoire de cette marque originaire d’Irlande du Nord.

"L’histoire de cette marque commence en 1957 à Belfast. John Crosslé construit alors ses propres voitures, une par an. Quelques années plus tard, il commence à produire des Formule Junior puis de Formule Ford, l’essentiel de sa production. Les barquettes voient le jour dans cette période, autour de 1965 avec trois modèles différents (5S, 7S, 9S)."

Crosslé reste cependant dans le monde de la monoplace et construit notamment trois voitures à destination de la F2 en 1970, puis quatre autres deux ans plus tard avec un moteur 2L. J’ai un modèle de chaque, s’enthousiasme Eamonn qui possède des raretés. La Crosslé 42S arrive à la fin des années 70 comme une petite voiture pour les sports-prototypes. Cependant, l’essentiel du succès de la marque repose sur la Formule Ford mais John Crosslé songe à partir à la retraite, et ce dès le milieu des années 80.

La suite de l’histoire de la marque est assez simple: elle est rachetée et deux types de modèles de la 9S sont produits. À cause de leur prix, explique Eamonn, seulement quatre ou cinq voitures de ce type ont été produites.” Pourtant, la marque n’est pas morte pour autant !

“Ces dernières années, des Formule Ford construites comme dans les années 60 sont utilisées par une école de pilotage privée en France. Elles ont été construites il y a seulement deux ans, elles ne courent pas, l'école de pilotage les utilise pour des stages d’une journée".

C’est à ce moment que mon cerveau ne fait qu’un tour:  il s’avère que j’avais déjà entendu parler d’elles, puisqu’elles sont à Charade, près de Clermont-Ferrand, d’où je viens. Lors de ma visite à Auvergne Motors, j’avais eu un aperçu de leur utilisation. Le monde est vraiment petit quand on y pense…

Mais quid des performances de ces voitures ? Eh bien au vu des résultats, on peut dire qu’entre de bonnes mains, elles sont capables d’aller très vite. Elles ont ainsi signé les trois meilleurs temps du plateau Spa Ardennes, et six d’entre elles figuraient dans le top 8 ! La première course fut une démonstration, avec six voitures aux six premières places et sept voitures dans le top 10. La seconde course voit un quadruplé et surtout la domination sans partage de Daniel Pitchford, qui, en plus de signer la pole position et de gagner les deux courses, devient le premier pilote à rouler en moins de 2.40 à Spa avec une Crosslé 9S.

Quant à Eamonn, plutôt gentleman-driver, il se qualifie loin des autres avec une 50ème place, avant de terminer 24ème et 19ème des deux courses, le plaisir de conduire avant tout.

Découvrez ces voitures en action sur http://crossle-rdc.co.uk/ 
Avatar

Né avec le rêve de rejoindre Schumacher, Senna ou encore Prost au firmament de la Formule 1, aujourd'hui j'essaie de raconter leur histoire, ainsi que celle de tous les pilotes et de toutes les écuries qui ont fait, font et feront la légende d'un des plus beaux sports du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :