Dans les allées du Paddock

Les livrées historiques : la Flèche d’Argent W196


À l’heure des présentations 2019, F1nal Lap vous propose un petit voyage dans le temps. Lors des exhibitions des voitures pour la saison prochaine, revivez la première livrée des écuries.

Difficile de passer à côté des Flèches d’Argent actuellement. Et on peut dire qu’elle le rendent bien à leur histoire. Mercedes, riche de ses origines en sport automobile avant même l’arrivée officielle du championnat de Formule 1, elle ne pouvait que briller.

Il faut quatre années à Mercedes pour arriver dans le championnat de Formule 1, lancé en 1950. Pourtant, elle n’a pas attendu sans raison, la marque Allemande brille dans d’autres disciplines du sport automobile. Arrivée danss les débuts de la F1 et riche de son histoire passée, les Flèches d’Argent n’ont pas eu de temps à perdre. Première année de participation et Mercedes n’attend pas pour décrocher le championnat avec un certain Juan Manuel Fangio. La combinaison entre une voiture fabriquée pour gagner et un champion F1 fort de son expérience.

Tout commence sur les terres françaises. La saison de 1954 bat son plein et c’est lors de la troisième manche du championnat que Mercedes présente sa W196. D’un simple coup d’oeil, elle annonce déjà la couleur de l’innovation. Son aérodynamisme ne laisse personne indifférent. Très travaillée, elle se différentie des autres voitures du plateau, plus brutes. La couleur argentée choisie avec soin honore les succès achevés par la marque dans la période d’avant-guerre.

Une particularité, cette livrée existe en deux versions. La première est plutôt classique avec les roues apparentes, la deuxième est une livrée vitesse avec une carrosserie enveloppante pour des circuits exigeant tels que Monza. Pouvant aller jusqu’à 290 km/h avec une puissance de 260 chevaux, cette Flèche d’Argent défiait toute autre concurrente présente sur le plateau.

Cette petite merveille disparait pourtant rapidemment des virages des circuits. Suite à une tragédie survenue lors des 24 Heures du Mans, Mercedes décide de se retirer de la course automobile. Après 1955, la W196 ne brûlera plus ses gommes. Le niveau de performance aura été plus qu’au rendez-vous. Sur douze Grands Prix, Mercedes signe pas moins de neuf succès et sacre Fangio deux fois. Une domination incontestable de la marque allemande qui prépéture la tradition jusqu’à aujourd’hui.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :