Dans les allées du Paddock

Le Grand Prix de Spa est en renégociations financières

Ce matin, l’Echo sort la nouvelle : il y a quelques jours, Melchior Wathelet a écrit à la FOM. De quoi s’agit-il ? L’objectif de ce courrier est de rappeler certains termes du contrat financier qui lie la SA Spa Grand Prix (l’organisateur du meeting F1 belge dont il est le président) et la FOM. Et particulièrement, une clause en particulier. Explications.

C’est connu, le meeting belge est déficitaire depuis un moment mais face à l’arrivée de Zandvoort en 2020 dans le calendrier et l’effet Verstappen, il semblerait que notre Grand Prix local souffre de plus en plus face au gouffre financier qu’il engendre.

Déficit, encore déficit

7,5 millions d’euros. C’est ainsi que l’on peut chiffrer les pertes du Grand Prix de Belgique 2018. En 10 ans, ce sont 55 millions d’euros de déficit cumulé. Les raisons des difficultés varient selon les années. 2018 a connu une baisse de fréquentation de 10,5% par rapport à 2017, avec 85.000 spectateurs. L’arrivée dans le calendrier F1 des Grands Prix d’Allemagne et de France ajoutent de l’ombre au tableau des fréquentations du circuit. De plus, le Grand Prix d’Autriche s’est lancé dans une véritable campagne de séduction. Elle vise à attirer les néerlandophones sur son circuit. Et ça marche !  En 2017, on n’en comptait pas moins de 30.000 dans les gradins autrichiens, sachant que ce sont des spectateurs qui ne vont se rendre qu’à un seul Grand Prix, soit à Spa, soit en Autriche, au vu du prix des billets. Pourtant, le gouvernement wallon ne s’est jamais caché de son envie de garder le Grand Prix de Spa dans le calendrier des événements belges. La raison est simple : les retombées économiques en Wallonie grâce au Grand Prix sont importantes (18,4 millions en 2017) et surtout, ce meeting permet d’exposer la Wallonie et la Belgique sur un plan international.

Déficitaire et en perte de vitesse, c’est dans ce contexte que les organisateurs Spa Grand Prix (et donc la Wallonie) veulent renégocier les conditions financières de notre Grand Prix spadois avec la Formula One Management.

©Spa-Francorchamps

Pourquoi renégocier maintenant ?

En juin 2018, Spa Grand Prix, son actionnaire qu’est la Région wallonne et la FOM signent un nouveau contrat financier : un montant de 64,5 millions de dollars sera dépensé par la Wallonie pour organiser les trois Grand Prix de 2019, 2020 et 2021. Ce contrat contient une clause particulière : la possibilité de renégocier le cachet si les Pays-Bas sont introduits au calendrier F1. Zandvoort étant annoncé pour 2020, c’est donc l’heure de rouvrir les discussions sur les conditions financières.
Le préjudice sera inévitable : Zandvoort, ajouté aux Grands Prix de France, Allemagne et Autriche va certainement grapiller encore quelques spectateurs avisés, ainsi que les retombées économiques que ces derniers pourraient avoir. Spa Grand Prix a d’ores et déjà engagé un consultant afin d’évaluer le manque à gagner, qui risque de se chiffrer en plusieurs millions.

Le Grand Prix de Belgique serait-il en danger ?

En danger, peut-être pas encore, mais les discussions vont certainement être difficiles et tendues. Le déficit creusé par le Grand Prix de Spa pose déjà un problème depuis plusieurs années. Si les spectateurs délaissent en masse Spa pour Zandvoort ou d’autres circuits, ce déficit risque de s’aggraver et cela ne va pas faciliter les choses. De plus, l’arrivée d’Ecolo dans le gouvernement wallon fait naître des inquiétudes dans les yeux des acteurs de ce dossier. En effet, les Verts pourraient couper le financement du Grand Prix. À ce stade, pas d’affolement en tout cas. Les négociations ne sont qu’à leurs débuts et les acteurs espèrent trouver une solution avant que le meeting belge ait lieu, c’est-à-dire avant le week-end du 31 août. Affaire à suivre donc…

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :