Dans les allées du Paddock,  Formule 1

Calendrier 2021 : les premiers changements imposés par le coronavirus

Conséquence de la crise du coronavirus, le calendrier 2021 a déjà dû être revisité. Ce mardi, la FIA a dévoilé le planning de la saison 2021, toujours 23 Grands Prix au menu mais avec quelques changements.

Au vu de l’évolution pas très positive de la crise du coronavirus à travers le monde, on pouvait s’attendre à ce que la reprise de la Formule 1 en mars risquait d’être chamboulée. Et déjà, la FIA a communiqué ce mardi sur un calendrier quelque peu modifié. Pas de grande panique au rendez-vous, les 23 Grands Prix prévus sont toujours d’actualité mais il y a du mouvement et de la nouveauté.

À commencer par L’Australie. Prévue le 21 mars 2021, la manche australienne devait faire office d’ouverture de la saison. Visiblement avec l’envie de ne pas répéter le scénario bancal de la saison précédente, la FIA a décidé de reporter la course en fin de saison, exactement huit mois plus tard, le 21 novembre. La saison débutera donc une semaine plus tard à Bahrein le dernier week-end de mars.

Initialement, la Chine devait suivre. Mais elle est post-posée à une date ultérieure. Un mal pour un bien puisque le week-end du 9 au 11 avril ne restera pas sans Grand Prix et bel et bien Imola qui remplacera la course chinoise. De quoi ravir les fans ! le week-end suivant reste sous point d”interrogation mais il se chuchote que Portimao pourrait être l’hôte de la Formule 1 fin avril-début mai.

La Belgique est toujours confirmée le 29 août et ouvrira le bal des triplettes de la seconde partie de la saison. Cette dernière sera chargée puisque sur 12 Grands Prix, il y aura trois enchaînements de trois week-ends à la suite : Belgique-Pays-Bas-Italie, Russie-Singapour-Japon et USA-Mexique-Brésil.

Il s’agit donc des premiers changements du calendrier 2021 et on peut espérer que cela n’évoluera pas davantage, même si cette crise du coronavirus ne permet pas de graver les choses dans le marbre. La F1 a également pour objectif d’être en mesure d’accueillir des spectateurs d’autant plus que les protocoles mis en place en 2020 se sont avérés efficaces.

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :