Edito

Vettel chez Mercedes : un combo qui pourrait s’avérer gagnant

Pour beaucoup, la vision d’un Vettel chez Mercedes à la place de Bottas a peu de succès. Même si, en effet, les probabilités sont faibles, je ne peux m’empêcher de penser que Vettel, au volant d’une Flèche d’Argent, ça peut être un combo plutôt sympa. 

En F1, rien n’est jamais fait tant que les contrats ne sont pas signés, et encore ! Bottas est toujours en négociations donc, théoriquement, l’option Mercedes reste un chemin à envisager pour Vettel. Malgré la faible probabilité que cette collaboration aboutisse, avec du recul, que ce soit pour Mercedes ou pour Vettel, cette option pourrait apporter beaucoup aux deux parties.

À 33 ans, Vettel se retrouve à un tournant de sa carrière: son contrat avec Ferrari ne sera pas renouvelé à la fin de cette saison 2020 et il n’a encore aucune piste officielle : soit il trouve un baquet, soit il prend le virage de la retraite anticipée. Et cette sortie de piste sera douloureuse. En effet, il doit dire adieu à son rêve de se rapprocher des records de Schumacher avec l’écurie au cheval cabré. Malgré cette réalité, il y en une toute autre qui est déjà acquise : Vettel est un pilote. Un pilote qui a goûté à la gloire et au bonheur d’être champion. Même si l’aventure avec Ferrari prend fin, si une autre équipe peut lui permettre d’atteindre cet objectif à nouveau, il ne peut manquer une telle occasion.

Il en a bien une qui pourrait lui offrir cette opportunité : Mercedes, incontestablement, la meilleure écurie du plateau actuellement. Alors s’il y a bien une porte à laquelle Vettel doit tambouriner, c’est bien celle de Toto Wolff. Sur un plan maketing, Mercedes et Vettel peuvent s’apporter pas mal de choses l’un à l’autre. L’esprit allemand de Mercedes qui accueille le pilote germanique dans ses rangs, ça représente plus qu’une simple question de nationalités. C’est l’esprit entier qui se cache derrière : la maîtrise, la performance et la précision à la germanique feraient un moule parfait pour le baquet Vettel. Mercedes, de son côté, accueillerait le prince déchu et aurait les capacités, tel un Phoenix, de le faire renaître de ses cendres. Mercedes ne s’en est jamais vraiment caché : avoir deux champions au sein de l’écurie, c’est un peu leur rêve (qui a été brisé par un Rosberg fuyard d’ailleurs).

Vettel et Toto Wolff

Un autre aspect d’un grande importance, c’est le mental, le psychologique. Qu’on se le dise, Ferrari a déplumé Vettel et l’Allemand est clairement abîmé psychologiquement. On a connu le Vettel d’avant, chez Red Bull, et puis, il y a eu le Vettel d’après, quelques saisons chez Ferrari au compteur.  L’esprit allemand bien carré de Baby Schumi a été mis à mal par l’esprit agité et désordonné des italiens. Le talent est toujours présent  (on ne devient pas quatre fois champion du monde comme ça) et c’est ça qui est intéressant. Parce qu’on sait de quoi Vettel est capable quand il est en pleine forme, et on ne peut s’empêcher de se dire que la combinaison Mercedes lui irait à merveille et nous permettrait de revoir Vettel le Vaillant prêt à aller chercher le titre peu importe le coût. 

Voir Vettel débarquer chez Mercedes d’ici demain est peu envisageable, en effet. Ce serait une opération risquée malgré tout. Qui dit que Vettel se remettra facilement de son épisode Ferrari ? Mercedes a les moyens de le remettre sur pied, mais combien de temps faudra-t-il ? Le projet aurait beaucoup d’ambition mais le risque de chambouler le parfait équilibre instauré par Toto Wolff est trop élevé. Alors pourquoi ne pas envisager une entrée par “la petite porte”? 

Les rumeurs vont de bon train et il serait même logique de voir Sebastian signer chez Racing Point -futur Aston Martin- et ensuite passer chez Mercedes. D’autant plus que, cette saison, les Roses montrent des performances au-delà des espérances. Pour Mercedes, ça pourrait être le pari gagnant: laisser une dernière chance à Bottas qui leur offre la stabilité et le championnat des constructeurs, laisser Vettel se reconstruire dans une écurie plutôt performante (si les futures Aston Martin continuent sur la lancée actuelle) et si tout se passe comme prévu, Mercedes pourrait signer Vettel et avoir un sérieux duo de champions dans ses baquets (à condition de que Lewis Hamilton persévère dans sa lancée, mais ça, on n’en doute pas trop à vrai dire). De plus, le père Stroll est un financier qui sait placer son argent et au-delà de l’aspect financier, avoir un pilote de l’envergure de Vettel dans les rangs des Roses peut être un sacré coup de marketing en plus de l’aspect technique,  de pilotage ou d’avenir de l’écurie. Encore un, qui serait gagnant dans une telle collaboration.

Que ce soit sur un point de vue psychologique, de performances, de marketing ou encore de championnat, la vision d’un duo Vettel-Mercedes a tout pour plaire et pourrait s’avérer être le coup du siècle si les astres s’alignent. Quoi qu’il en soit, en F1, rien n’est jamais écrit et nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :