Formule 1,  La visière des femmes

Il y aura du belge dans le top 4 final “Girls on Track – Rising Stars”

La Commission “Women in Motorsport” continue son travail de sélection et le programme “Girls on Track Rising Stars” aboutit à la finale. Quatre jeunes femmes ont été sélectionnées et parmi elles, Maya Weug arborera la drapeau belge sur sa combinaison, mais pas que…

Le programme de détection de jeunes talents féminins dans le sport automobile, initié par la commission de la FIA “Women in Motorsport” (ndlr: “les femmes en sport automobile”) avait fait grand bruit lors de son arrivée. L’objectif était de réaliser une série de sélections à travers différents pays, dont la Belgique, afin de dénicher des talents féminins du sport automobile et leur permettre d’évoluer à des niveaux de compétition plus élevés.

Cependant, depuis un petit temps, on n’en n’a plus beaucoup entendu parler. Et pourtant, les choses ont avancé. Entre temps, sur les 70 inscrites, 20 demoiselles ont été sélectionnées, âgées entre 12 et 16 ans. Toutes ont pu participer à plusieurs sessions d’entrainement qualificatives au volant d’une F4 au Paul Ricard. Finalement, quatre pilotes ont été sélectionnées pour la finale. Et quelle finale ! C’est à Maranello, dans le cadre de la Ferrari Driver Academy (s’il vous plait!) qu’elles pourront disputer leur ultime sélection dans trois jours. Quel est l’enjeu de la victoire ? La gagnante pourra intégrer la Ferrari Driver Academy pendant une année.

Maya Weug

© KSP Reportages

Jeune Belge, ou presque ! Maya Weug, en référence aux origines des parents, portera à la fois le drapeau belge et le drapeau hollandais sur sa combinaison. De plus, la jeune femme de  16 ans est née en Espagne et évolue sous cette bannière. Elle aborde les premiers virages de sa carrière au Olivia Karting, sur la Costa Blanca espagnole. Petit à petit, elle roule avec son frère et est repérée par Birel. Il y a deux ans, elle devient pilote d’usine officielle pour BirelArt. Dans la foulée, elle est sélectionnée par le “Richard Mille Young Talent Academy”, qui a pour but de propulser les jeunes talents du karting vers des championnat alignant des voitures de course. Ce programme, soutenu par la Commission de la FIA “Women in Motorsport, All Road Management et Birel, lui ouvre les portes vers les courses de karting à l’internationale.

Doriane Pin

La Française de 16 ans évolue actuelle en Renault Clio Cup France en Junior. En trois courses, la plus jeune pilote du peloton signe une victoire et deux secondes places.

Doriane débute par le karting. Soutenue par la FFSA Academy depuis 2018, elle performe dans trois catégories différentes. Elle est 3e lors du Championnat de France féminin à Lavilledieu, 2e au championnat de France OK-Junior à Ancenis et termine 4e lors de sa première course en IAME Serie en X30 Junior à Chateau-Gaillard. En 2019, elle décroche son premier titre national. Championne de France féminine 2019, elle franchit le pas vers la monoplace. Elle vit sa première expérience grâce à la FFSA Academy en testant une F4, la même qui est pilotée en championnat de France, sur le mythique circuit du Mans Bugatti. Convaincue par  l’ancien pilote F1 Éric Comas, elle s’engage pour concourir pour le Volant Winfield. Même si elle ne le remporte pas, elle repart cependant avec le prix FIA “Women in Motorsport”. Une expérience qui lui ouvre les portes à l’internationale puisque le programme mis en place par la FIA et Ferrari “Girls on Track – Rising Stars” la sélectionne.

Julia Ayoub

© Portal Kart Motor

La Brésilenne de 15 ans accuse un parcours similaire à celui de Maya Weug. Julia évolue en karting et rapidement entreprend une carrière à l’internationale. Tout comme Maya, elle aussi intègre BirelArt et elles sont sélectionnées ensemble par la “Richard Mille Young Talent Academy”. 

Antonella Bassani

© Velocidade no Sangu

La deuxième représentante du Brésil sera la quatrième concurrente à Maranello et la plus jeune également. Du haut de ses 14 ans, Antonella arrive tout droit du karting. En 2016, elle est finaliste du Rotax Sud-Américain et du Rotax Brésilien. Elle enchaine les succès l’année suivante au Portugal où elle termine 8e du Rotax Max Challenge Grand Final, qui représente le meilleur classement d’un.e pilote brésilien.ne aux championnats du monde. 

Rendez-vous donc dans trois jours pour ces quarte jeunes pilotes qui vont toutes tenter de remporter une place au sein de la Ferrari Driver Academy.

Avatar

Fondatrice et rédactrice en chef. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. F1nal Lap a pour but de rapprocher les amoureux de la F1 au plus près du Paddock au travers d'un contenu original et recherché. F1nal Lap, la F1 comme vous ne l'avez jamais vue !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :